Tous mes liens sur cette même adresse

Une galerie Flickr ici

Pour les dames de La Seyne, j'ai votre sac Ik.., laissez moi un mot ici (sur n'importe quel article, votre message ne sera de toute façon pas publié directement) ou à l'adresse sur ma carte de visite. Merci

Manga'zur 2018 ici sur facebook

Une page facebook photos. Cliquer sur ce lien

Run'bow colors 2016. Cliquer sur ce lien

Des liens et des photos de la Guyane et ... d'ailleurs. Cliquez et regardez ci-dessous

Carnaval ici, cliquez et regardez ci-dessous

Blog Varois ou encore Festival Taputapuatea (blog Tahitien)

dimanche 23 septembre 2012

La suite : Yvette et son café

Bonjour,

bon, je commence donc par le début. Lorsque le mardi matin je lis le journal France-Guyane dont j'ai l'abonnement par internet, je découvre dans un petit encart que le peintre Dominique Jadaud n'est plus. C'est Yvette, une de ses amies, qui lui rend hommage. Je découvrais donc par ce même encart que les peintures que j'ai tant aimées sont de ce monsieur. Je décide donc d'écrire à Yvette par l'intermédiaire du journal. La réponse ne se fait pas attendre. Yvette me propose même de m'ouvrir sa porte afin de me montrer des documents et peintures qu'elle détient. Un café m'attend lorsque le jeudi après-midi, jour de notre rendez-vous, je me rends chez elle. Yvette est très gentille, c'est une vieille dame (Excuse-moi Yvette de m'exprimer ainsi mais c'est gentil venant de ma part). Yvette est très active, très vive même et sait où elle va. Je l'ai trouvé extraordinaire et encore plus quand j'ai passé ma nuit à lire ses livres. Je la reverrais, c'est sûre. Elle a tenu le "café de la gare" à Cayenne. Le "café de la gare" ! Je vois d'ici votre surprise (ou non). Moi qui habite ici, je suis bien entendu bien intriguée ! "Il y a eu une gare ici ???". Et Yvette Roblin nous livre (c'est le cas de le dire) ce nom mystérieux dans "Panique à Cayenne", un des livres qu'elle a écrit :

 "-Café de la gare ! Café de la gare ? Mais quelle gare ? Y'a jamais eu de train à Cayenne ha ! ha ! ha ! celui qui vous a dit ça s'est bien moqué de vous ...
Ça, c'est ce qu'on a répondu à Éric, un petit cousin, quand il est venu ici, enfin je veux dire là-bas à Cayenne où je tiens le "café de la gare" depuis quelques années. Comment ? Pourquoi le "café de la gare" ? Eh bien, au début, ce petit bar n'avait pas de nom, il fallait lui en trouver un et au cours d'une soirée très amicale et familiale, alors que l'on se tordait les méninges pour sortir le grand nom, the big name, le Café de la gare a fait tilt.
Oh ! Ça aurait pu être "café du commerce" ou "café des amis" ou "chez machin" ou encore "au rendez-vous des je-ne-sais-qui", un café avec un nom comme on en rencontre des centaines et des centaines. Et bien non, nous avons choisi un nom extraordinaire, original et peu commun. Un nom qu'aucun autre café ne porte en Guyane, "café de la gare". Christian en déclamant ce nom et une franche rigolade, avait mis le doigt sur l'étiquette de mon modeste mais chaleureux petit bar.
Et pour donner un peu de vraisemblance à la chose, nous avons garni le bistro en conséquence je me souviens très bien ...
"Sacré Dominique (Jadaud), toujours dans le coup pour une tit'blague hein!"
Dominique compte parmi mes fidèles clients. C'est Dominique l'artiste de service, le Dominique. Il n'y en a qu'un comme ça et c'est ici qu'il est. Tout de suite, il se propose pour faire l'enseigne à accrocher au-dessus de la porte. Il décide également de dessiner sur le trottoir des rails avec un aiguillage pour entrer au café ... de la gare ! Gare à l'express ! Et à l'expresso ! Bon, blague à part, la première voie ferrée de Cayenne fait sensation , tous les gamins du coin jouent au train en passant devant le café ; "tch-tch-tch-tch-tch, tuuut tuuut". J'ai même entendu un ami dire que la patronne déraillait mais qu'elle était sur la bonne voie. Encore heureux que je ne m'appelle pas Micheline !"

Voici donc une photo que j'ai prise de cette enseigne



dont voici un détail 



La suite bientôt avec une autre petite surprise !

a bientôt
Message précédent     Message suivant

Aucun commentaire: