samedi 1 octobre 2011

Puisque le Lotus n'est plus là où il devrait être, je le remets ici ! Tenace la Cat !!

(Puisque je n'avais pas pris d'abonnement Hiboox, je n'ai plus accès à mes photos par leur site et celles mises sur mon ancien blog de Tahiti se sont effacées. Je recharge donc ici et vous mets l'article sur le Lotus sacré que j'avais fait autrefois. Les photos ne sont pas signées car je ne le faisais pas à l'époque, mais, s'il vous plait, si vous désirez les prendre, pensez à mettre le nom ou un petit lien vers mon blog, ce serait vraiment sympa. Merci)


Montons, montons vers le ciel : quel sacré celui-là ! Le lotus sacré

Différentes plantes ont pu être appelées lotus par des auteurs anciens ou modernes, mais parmi toutes ces plantes, celle qui correspond au lotus du langage courant est le lotus sacré ou nélombo, Nelumbo nucifera Gaertn., famille des Nélumbonacées.

Le lotus sacré est une plante aquatique qui aime la chaleur, vivace grâce à sa tige en rhizome spongieux, épais, ramifié, portant des tubercules fixés dans le fond de l'étang.

Ses feuilles arrondies, peltées (tige fixé au centre de la feuille), pouvant mesurer jusqu'à 50 cm de diamètre, sont soit flottantes, planes, soit érigées jusqu'à 75 cm au-dessus de l'eau, orbiculaires, en forme de coupe. Leur surface est particulièrement hydrofuge. (Les nénuphars ont les feuilles mouillées contrairement au lotus lors des pluies). La pub Suez qui passe actuellement montre cela très bien. Les lotus conservent des feuilles propres grâce à l'effet lotus (d’où je suppose le nom d’une certaine marque de papier !!! quoi que ?) : en s'écoulant sans s’étaler grâce à des micro-aspérités, les gouttes d'eau emportent avec elles les poussières et particules (auto-nettoyage étudié pour de nouveaux matériaux : peinture, verre, matière plastique).





Les fleurs, de couleur blanche rosée, sont grandes, de 15 à 30 cm de diamètre, et comportent une vingtaine de pétales à la surface délicatement veloutée. Elles sont portées par de longs pédoncules et atteignent ou dépassent les feuilles les plus hautes.









Les feuilles tombent pour laisser place au « fruit » composé qui est constitué par le réceptacle floral charnu ; il ressemble à une pomme d'arrosoir comptant de 15 à 20 alvéoles renfermant chacune un akène de la taille d'une petite noisette. Conservées dans de bonnes conditions (enfouie dans de la vase) les graines peuvent germer au bout de plusieurs siècles.





Mûrissement du « fruit » qui donne les graines. Prototype unique dans le monde végétal.



Quand les graines sont mûres, le « fruit » se sépare de la tige, tombe et se met à flotter, la tête en bas, grâce à son tissu spongieux, lestés par le bas.





Elle dérive donc au gré des courants et des vents et finit, en pourrissant, par libérer les bébés lotus, qui plongent et vont pousser dans la vase.

Utilisation

C'est une plante ornementale.
Les « fruits » séchés, en forme de pomme d'arrosoir, entrent dans la composition de bouquets secs.

C'est aussi une plante alimentaire ; toutes les parties de la plante sont comestibles. Elle est cultivée en Orient (en particulier en Chine populaire) pour la consommation des tubercules et des graines, qui sont tous riches en amidon. Et comme pour les pommes de terre, au lieu de ressemer des graines, ce qui serait trop long, ils repiquent des tubercules de lotus sous l’eau, dans la vase. On peut aussi multiplier le lotus par les graines, qu'il suffit d'enrober de terre glaise et de jeter dans la pièce d'eau. Mais la graine de lotus est capable d’attendre 1000 ans en restant à l’état de vie ralentie.

Les rhizomes, assez fibreux et insipides, sont mangés crus, cuits à l'eau ou frits. On peut en extraire une fécule servant à préparer des potages. Les graines (akènes) sont consommées crues, bouillies ou grillées comme des châtaignes. On en fait des pâtisseries.

Ses feuilles servent aussi à faire du thé.

C'est également une plante médicinale, et elle est également utilisée en cosmétique.

Le lotus sacré

C'était la fleur sacrée des anciens égyptiens ; elle l'est toujours dans les religions orientales, Boudhisme, Brahmanisme, dans lesquelles les divinités sont représentées sur un trône en fleur de lotus. Le lotus sacré est la fleur nationale de l'Inde.
La fleur de lotus est un des symboles les plus anciens et symbolise l’Absolu et la pureté.

Le lotus dans le bouddhisme

Dans le bouddhisme la fleur de lotus est emblématique de Bouddha. Dans tout le monde indien on compte de très nombreuses représentations de la fleur de lotus car elle à la particularité unique d’être la seule plante aquatique dont la fleur est au dessus de l'eau contrairement aux nénuphars et autres cousins dont la fleur flotte sur l'eau. Cette image, connotant la légèreté rejoint celle de bouddha si léger qu'il repose au dessus du sol.
La symbolique du lotus en bouddhisme relève encore du fait que la graine et la fleur apparaissent ensemble, il s'agit de la simultanéité de la cause et de l'effet dans la loi de causalité de l'univers qui est l'un des concept majeur de la philosophie bouddhique. À cela il faut rajouter que la fleur de lotus émerge de la noirceur de la vase pour s'épanouir et se dresser hors de l'eau pour donner une fleur d'une beauté incroyable.
Ainsi "la boue" représente les souffrances, les troubles, les désirs, qui sont le terreau même de notre épanouissement. Il est donc possible de transformer son karma par l'illumination, l'atteinte de la boddhéité, grâce à notre éveil à la loi de causalité.

(Merci à Wikipédia où je puise tout de même beaucoup de renseignements)



Montons donc au ciel !

Message précédent      Message suivant

4 commentaires:

Léa piriou a dit…

J'adore cette série de fleur !
Très belles photos :)

Cat a dit…

Merci Léa

Anonyme a dit…

Bonjour Cat,

C'est vrai que ces " sacrées " fleurs sont magnifiques. Les couleurs sont d'une beauté élégante. Et puis, merci pour tes explications, complètes et très bien illustrées, beau travail et belle présentation, Cat, félicitations !

Amitiés,

Sami

Cat a dit…

Bonjour Sami et merci pour ton commentaire. Oui, je trouve, moi aussi, ces fleurs très élégantes. Pour le "reportage", c'est un que j'ai fait quand j'étais sur Tahiti et j'étais bien motivée à l'époque. Ici aussi, cela va venir. Il me faut juste un peu plus de temps d'adaptation, de connaissances, d'entrain.

Amitiés

Cat