Tous mes liens sur cette même adresse

Une galerie Flickr ici

Pour les dames de La Seyne, j'ai votre sac Ik.., laissez moi un mot ici (sur n'importe quel article, votre message ne sera de toute façon pas publier directement) ou à l'adresse sur ma carte de visite. Merci

Manga'zur 2018 ici sur facebook

Une page facebook photos. Cliquer sur ce lien

Run'bow colors 2016. Cliquer sur ce lien

Des liens et des photos de la Guyane et ... d'ailleurs. Cliquez et regardez ci-dessous

Carnaval ici, cliquez et regardez ci-dessous

Blog Varois ou encore Festival Taputapuatea (blog Tahitien)

samedi 3 mars 2012

Ah enfin, un toucan

Bonjour,

au cours de mes balades, je repère un nid de toucan. Mais à chaque fois c'est le même scénario : soit je n'ai pas l'appareil, soit il n'est pas là !!!
(J'en ai bien vu d'autres mais de trop loin).

Hier, enfin, il daigne se montrer. Mieux encore, ils sont deux. Le mâle et la femelle. Peu de "bonnes" photos, le ciel n'est pas de la partie mais je pense qu'ils nicheront là et donc je pense bien faire d'autres photos. Ici, je n'ai que la femelle qui à la tête marron contrairement au mâle qui est noir.



Ce petit toucan est un araçari vert (30 cm environ). Il est le seul toucan à se servir de son nid comme dortoir en dehors de la période de nidification.

Je crois qu'ici, elle débarrasse son nid de détritus. Elle fait le ménage, quoi !!!



Marie me disait que son bec devait bien lui peser ! Remarque pertinente. Mais en fait, un tel bec n'est pas lourd. Il est même très léger et malgré tout solide. Il est constitué de corne comme tous les becs et comme le sont nos ongles. Sa légèreté est due à sa structure particulière, creuse, et sa solidité est assurée par des entretoises osseuses.

En fait, cette structure n'a rien d'original, car tous les oiseaux qui savent voler possèdent un squelette avec des os creux (os pneumatiques) ... La légèreté est essentielle pour gagner les airs.

L'utilité d'un tel bec est encore en débat !

Voilà, ce sera tout pour aujourd'hui.


Message précédent     Message suivant

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Cat,

Ah ! Le voilà enfin ce fameux toucan. Il semble que son bec - vascularisé – lui permet de réguler sa température ( cf : Le Petit Larousse ). ;-)
Soit ! Mais les autres espèces doivent elles aussi souffrir de la chaleur tropicale alors comment font-elles quand elles n’ont qu’un bec fin ?...
Et toi, Cat ? Comment fais-tu pour supporter cette chaleur pas tout-à-fait comparable au climat brestois ? :-)

Amitiés,

Sami

Captcha : parote – Ah non ! Le toucan n’est pas un perroquet !

Cat a dit…

Bonjour Sami,

Ah ben tu vois, tu connais mieux les oiseaux que moi. Il faut dire que je t'ai donné goût à l'ornithologie si j'en crois un de tes commentaires sur le carnaval ;-))
En fait, dans mon livre oiseaux, il y a aussi d'autres hypothèses : caisse de résonance pour le chant, ustensile pour saisir les fruits en bout de branche ou encore pour parader. Vas savoir !

Heureusement pour moi, il ne fait plus aussi chaud qu'au mois d'août. J'arrive donc à supporter pour encore ;-)) et si besoin est, je pense au crachin breton :-))

Amitiés,

Cat

Anonyme a dit…

Plutôt bien ficelés tes textes sur les oiseaux, et d'autres sujets aussi mais que je regarde souvent moins attentivement.
A+, bises.

Cat a dit…

Bonjour,

merci bien pour le passage, le commentaire.
Ce qui me gêne plus est le anonyme mais je crois reconnaitre Gaël. Désolée, si je me trompe.
Pour les textes, je m'aide bien des livres bien entendu et d'internet également. Toujours en quête de renseignements. J'essaie de ne pas trop faire d'erreur. J'essaie.
Je dois faire les pages spéciales oiseaux mais je n'ai pas encore pris le temps de le faire.

A+, bises